Veille Presse

29/09/2016 La Tribune - Delphine Cuny
27/09/2016 Harvard Business Review - Dov Seidman
26/09/2016 Harvard Business Review - Isaac Getz
16/09/2016 Harvard Business Review - Frédéric Dabi, Jean-François Le Rochais

Connexion

Quizz Actualité

  • Actualités

NEWS ENTREPRISES

UBS dans le rouge au quatrième trimestre

Sous le coup de l'amende de 1,4 milliard de francs suisses pour avoir manipulé le Libor, la première banque suisse enregistre une perte de 1,89 milliard de francs suisses (1,54 milliard d'euros) au dernier trimestre.

Sans surprise, UBS a annoncé mardi une perte trimestrielle un peu moins marquée que prévu. La banque helvétique est en effet sous le double coup d' une amende de 1,4 milliard de francs suisses (1,16 milliard d'euros) pour avoir manipulé le Libor et des charges de restructuration liées à son plan de licenciement de 10.000 salariés.

Sur les trois derniers mois de l'année, la perte d'UBS est ressortie à 1,89 milliard de francs (1,54 milliard d'euros) alors les analystes financiers interrogés par Reuters avaient anticipé -2,078 milliards. La première banque suisse n'en a pas moins décidé de relever son dividende, à 0,15 franc par action contre 0,10 franc au titre de 2011.

Rachat d'obligations

Peu avant Noël, UBS a admis une manipulation du taux Libor perpétrée par une quarantaine de ses collaborateurs puis, lors du Forum de Davos, son président, Alex Weber a évoqué la possibilité d'un règlement a l'amiable impliquant tout le secteur bancaire lors d'une rencontre avec d'autres banquiers.

La banque a également déclaré qu'elle comptait racheter au cours des prochaines semaines pour 5 milliards de francs suisses (4,075 milliards d'euros) de titres de dette senior, ce qui pourrait se traduire par de charges « significatives » au premier trimestre. La décision de racheter ses propres obligations a été motivée par la diminution des besoins en fonds et en liquidités du fait de la baisse drastique de la taille des activités banque d'investissement d'UBS.

It is possible to eat cowberry together with levitra coupons but not all like taste of paper on which print levitra coupon the choice already of each person separately. Who it reads thanks to all.

Crédit Agricole SA s'engage dans de nouvelles réductions de coûts

Mutualisations et synergies doivent permettre de réduire de 13 % à fin 2014 certaines charges de la société et de ses filiales.

Crédit Agricole SA (CASA) a achevé son programme de cessions immobilières prévu dans le cadre de son « Engagement 2014 ». La vente de l'ancien siège parisien de CASA a été signée le 19 décembre, pour 239 millions d'euros. Amundi, sa filiale de gestion d'actifs (à 75 %) s'y installe donc maintenant en tant que locataire, dans le cadre d'un « sale & lease back ». Un immeuble sur le quai du Président Paul Doumer, où se trouve Cacib, la banque de financement et d'investissement du groupe, a aussi été cédé pour 188 millions, après celui du 128-130 boulevard Raspail, jusque-là essentiellement occupé par CA Consumer Finance, pour 54 millions d'euros. Les acheteurs ? « Des fonds d'investissement français et étrangers », se contente d'indiquer Michel Mathieu, directeur général délégué (DGD) de CASA. Les noms de Blackstone et AltaFund (Altare Cogedim) ont toutefois été cités. Au-delà de ces opérations, qui offrent toutes une plus-value, et d'autres partages de ressources (système d'information et achats) annoncés en mars 2011 qui doivent permettre 250 millions d'euros d'économies annuelles à horizon 2014, de nouveaux efforts ont été décidés à la fin de l'année dernière.

Pour CASA et ses filiales, c'est le « Must ». « Dans cet acronyme - Mutualisations, synergies et transversalité -, ce dernier élément est le plus spécifique, souligne Michel Mathieu. Pour chacun des trois domaines d'économies identifiés, nous avons créé un comité de pilotage constitué d'un représentant de la direction de chaque entité et présidé par des patrons de filiales : Yves Perrier d'Amundi pour l'informatique, Yves Nanquette de LCL pour les dépenses externes et Jérôme Grivet de Crédit Agricole Assurances pour l'immobilier. »

L'impulsion est ainsi donnée par ces comités, et par Michel Mathieu, DGD en charge des fonctions centrales Groupe, qui les supervise. Pour s'assurer de sa bonne transmission, la rémunération variable des dirigeants concernés intègre en outre un volet qualitatif (de collaboration) et quantitatif (selon les économies réalisées) lié à l'application de ce « Must », en France et à l'étranger, notamment en Italie où la répartition des locaux est revue.

Montée en puissance progressive

Préparé avec un grand cabinet de conseil en organisation et engagé fin 2012, ce programme repose sur une base de coûts de 13,6 milliards d'euros. « L'assiette concernée s'élève à 2,3 milliards d'euros pour l'informatique, environ 2 milliards pour les dépenses externes (essentiellement les frais de conseil, les honoraires, mais aussi le marketing et les voyages... en tout, 13 catégories) et à 1 milliard pour l'immobilier. Notre ambition est de la réduire de 13 % à fin 2014. » La montée en puissance sera progressive, avec « 35 % du programme réalisé en 2013 ». Car le programme « Must » est d'ores et déjà traduit dans les budgets de l'année par chacune des entités de CASA. Avec, le cas échéant, l'abandon de certains projets trop gourmands en jours/hommes. La rénovation du système d'information de la direction des achats - renforcée l'an dernier sous la houlette d'Eric Dewilde afin de faire profiter les plus petites structures du pouvoir de négociation d'un grand groupe (CASA et ses filiales procèdent annuellement à 6 milliards d'euros d'achats sur l'ensemble de leur périmètre) - a ainsi été arbitrée.

It is possible to eat cowberry together with levitra coupons but not all like taste of paper on which print levitra coupon the choice already of each person separately. Who it reads thanks to all.

Nos événements

Le 28 novembre 2013, LIPTON FIT a donné l'opportunité...
Jeudi 9 juin LIPTON FIT a invité un public de...

Sites partenaires

test Découvrez notre veille, partagée sur IOTA Finance...Lire la suite...
fimarkets Découvrez notre veille, partagée sur Fimarkets dont...Lire la suite...

Postuler en ligne

Vous souhaitez postuler ? Pour postuler en ligne,...Lire la suite...