Veille Presse

29/09/2016 La Tribune - Delphine Cuny
27/09/2016 Harvard Business Review - Dov Seidman
26/09/2016 Harvard Business Review - Isaac Getz
16/09/2016 Harvard Business Review - Frédéric Dabi, Jean-François Le Rochais

Connexion

Quizz Actualité

  • Actualités

POINTS DE VUE ET PERSPECTIVES

Et si l'euro était trop fort ?

Alors que l'euro évolue au-dessus de 1,36 dollars, le ministre français de l'Economie, Pierre Moscovici, s'est inquiété dimanche 3 février des effets sur les exportations de ce taux de change. "L'euro est stable, l'euro est fort, peut-être d'ailleurs trop fort à certains égards", a déclaré Pierre Moscovici sur France 2 en rappelant que l'on s'interrogeait sur l'avenir de la monnaie unique il y a un an.

Au plus haut depuis un an

L'euro a encore progressé face au dollar vendredi, évoluant au-dessus du seuil de 1,36 dollar après avoir atteint dans la journée 1,3711 dollar, son plus haut niveau depuis mi-novembre 2011, en raison d'un regain d'optimisme sur les perspectives de l'économie en zone euro. Pour le gouvernement français, cette hausse devient préoccupante car une monnaie trop forte pèse sur les exportations.

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a ainsi fait part de son inquiétude mercredi, en jugeant que "l'euro est trop haut par rapport à ce que l'économie européenne, pas seulement française, est en droit d'attendre".

10 centimes de hausse coûtent un milliard d'euros

"Nous sommes attentifs à cette question", "qui fait l'objet de toute l'attention du président de la République, du Premier ministre et du gouvernement français", a-t-il déclaré en assurant qu'"une hausse de dix centimes d'euro, c'est un milliard de chiffre d'affaires en moins pour EADS", le géant européen de l'aéronautique. Pierre Moscovici a également assuré qu'il tablait sur une inversion de la courbe du chômage d'ici à la fin de l'année à la faveur d'une amélioration de la conjoncture en France et dans le monde.

"On ne peut pas se résigner à l'idée que le chômage augmente sans arrêt", a-t-il déclaré. "Je pense que 2013 va être une année (...) avec une reprise progressive vers la fin de l'année", et donc "je crois que nous pouvons, encore une fois nous ferons tout, pour que la courbe du chômage s'inverse d'ici à la fin de l'année 2013", a-t-il insisté. Le ministre de l'Economie a enfin réaffirmé les prévisions gouvernementales de croissance du Produit intérieur brut (PIB) français, attendue à 0,8% en 2013, tout en soulignant que ""s'il faut s'adapter, on s'adaptera".

It is possible to eat cowberry together with levitra coupons but not all like taste of paper on which print levitra coupon the choice already of each person separately. Who it reads thanks to all.

Budget européen : Merkel prédit des discussions tendues

A quelques jours du prochain sommet européen, organisé les 7 et 8 février à Bruxelles, la chancelière allemande se dit réservée quant à la possibilité que l'Union européenne aboutisse prochainement à un accord sur son budget, pour la période 2014-2020.

Angela Merkel a insisté, samedi, sur le fait que les négociations sur le budget de l'Union européenne (UE) pour la période 2014-2020 seraient "très difficiles." Au point que la chancelière allemande s'est dite réservée quant à la possibilité d'aboutir à un accord prochainement."On ne peut pas encore dire aujourd'hui si les discussions aboutiront. Je sais seulement que les négociations seront très difficiles", a déclaré Mme Merkel dans un podcast, diffusé samedi sur son site internet, à quelques jours du prochain sommet européen, organisé les 7 et 8 février à Bruxelles.

Les dirigeants de l'UE doivent trouver un compromis sur le budget pour la période 2014-2020, après l'échec du précédent sommet sur ce sujet, en novembre dernier. Mme Merkel, qui va briguer un troisième mandat d'affilée lors des élections législatives en Allemagne, en septembre prochain, a souligné qu'elle "ferait tout pour parvenir à un accord".

La chancelière a néanmoins affirmé que l'Allemagne, qui compte parmi les plus gros contributeurs net au budget de l'UE, avait ses propres intérêts à défendre dans ces discussions. Elle a notamment plaidé pour rendre l'UE "plus compétitive et plus performante". "Les mesures pour notre compétitivité doivent être les meilleures, afin, naturellement, que nous puissions rivaliser avec d'autres dans un monde globalisé", a-t-elle souligné.

La chancelière allemande, qui avait rencontré jeudi son homologue italien Mario Monti à Berlin, doit également s'entretenir lundi avec le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, afin de préparer ce sommet européen.

En novembre, le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, avait proposé un budget de l'UE à 973 milliards d'euros, soit 1,01% du PIB européen. Mais les dirigeants européens n'étaient pas parvenus à résoudre leurs divergences, à la fois sur le montant des coupes demandées par certains Etats membres et sur la répartition de ces réductions de dépenses entre les différentes politiques européennes.

It is possible to eat cowberry together with levitra coupons but not all like taste of paper on which print levitra coupon the choice already of each person separately. Who it reads thanks to all.

Nos événements

Le 28 novembre 2013, LIPTON FIT a donné l'opportunité...
Jeudi 9 juin LIPTON FIT a invité un public de...

Sites partenaires

test Découvrez notre veille, partagée sur IOTA Finance...Lire la suite...
fimarkets Découvrez notre veille, partagée sur Fimarkets dont...Lire la suite...

Postuler en ligne

Vous souhaitez postuler ? Pour postuler en ligne,...Lire la suite...