Veille Presse

29/09/2016 La Tribune - Delphine Cuny
27/09/2016 Harvard Business Review - Dov Seidman
26/09/2016 Harvard Business Review - Isaac Getz
16/09/2016 Harvard Business Review - Frédéric Dabi, Jean-François Le Rochais

Connexion

Quizz Actualité

  • Actualités

La notation non sollicitée des dettes souveraines est désormais encadrée

Le Parlement européen a entériné un troisième tour de vis réglementaire visant la trentaine d’agences de notation établies dans l’Union européenne

Les eurodéputés ont voté hier la nouvelle réforme des agences de notation. «Nous n'aurions pas eu ce troisième règlement s'il n'y avait pas eu la polémique sur la notation des dettes souveraines», a déclaré  mardi 15 janvier à Strasbourg le socialiste italien Leonardo Domenici, qui a piloté le dossier au nom du Parlement européen.

En réaction aux dégradations en cascade des dettes publiques des pays de l'Eurozone en difficulté, le futur règlement imposera aux agences d'établir un calendrier annuel des notations souveraines qui comportera un maximum de trois notes non sollicitées. Sauf circonstances exceptionnelles, ces notes seront publiées le vendredi après la clôture des marchés. Fin 2016, la Commission européenne fera un rapport sur le bien-fondé d'une agence européenne de notation dédiée à l'évaluation de la solvabilité des Etats membre.

Autre mesure, contre laquelle l'industrie s'est beaucoup battue, l'introduction d'un régime de responsabilité civile pour les agences en cas de négligence grave ou de violation intentionnelle de la législation. C'est «une avancée majeure pour la protection des investisseurs et des émetteurs», s'est félicité le commissaire chargé du Marché intérieur, Michel Barnier.

Afin de lutter contre les conflits d'intérêts potentiels, le règlement interdit à un investisseur de détenir plus de 5% du capital de plusieurs agences. Une agence ne pourra pas noter un acteur financier si celui-ci détient plus de 10 % de son capital. D'autres dispositions favorisent une transparence accrue, notamment pour les actionnaires détenant plus de 5% du capital d'une agence. Et les notations seront publiées sur une plate-forme européenne. Pour Michel Barnier, «cette mesure renforcera la visibilité et la comparabilité des notations des instruments financiers».

Leonardo Domenici a quand même relevé que l'ambition initialement affichée s'était heurtée à de fortes résistances de l'industrie et de certains États membres, «debout sur la pédale de frein». Initialement, il avait envisagé d'interdire totalement les notations non sollicitées de dettes souveraines. La Commission envisageait aussi une véritable rotation des agences afin d'insuffler plus de concurrence sur un marché oligopolistique dominé par S&P, Moody's et Fitch. Ce principe demeure, mais il concernera uniquement les produits financiers re-titrisés. Pour le reste, les émetteurs seront simplement encouragés à recourir à, au moins, une «petite» agence.

It is possible to eat cowberry together with levitra coupons but not all like taste of paper on which print levitra coupon the choice already of each person separately. Who it reads thanks to all.

Nos événements

Le 28 novembre 2013, LIPTON FIT a donné l'opportunité...
Jeudi 9 juin LIPTON FIT a invité un public de...

Sites partenaires

test Découvrez notre veille, partagée sur IOTA Finance...Lire la suite...
fimarkets Découvrez notre veille, partagée sur Fimarkets dont...Lire la suite...

Postuler en ligne

Vous souhaitez postuler ? Pour postuler en ligne,...Lire la suite...