Veille Presse

29/09/2016 La Tribune - Delphine Cuny
27/09/2016 Harvard Business Review - Dov Seidman
26/09/2016 Harvard Business Review - Isaac Getz
16/09/2016 Harvard Business Review - Frédéric Dabi, Jean-François Le Rochais

Connexion

Quizz Actualité

  • Actualités

Le refinancement de Banque PSA Finance serait porté à 5,3 milliards d'euros

L’accord négocié comprendrait un crédit syndiqué à 5 ans de 4,1 milliards d’euros, complété par une ligne à départ différé à 3 ans de 1,2 milliard

Le refinancement de Banque PSA Finance serait porté à 5,3 milliards d'euros

En négociation depuis octobre dernier, le volet bancaire du plan de soutien accordé à la captive financière de PSA semble désormais pratiquement bouclé. Alors qu'une enveloppe de 5 milliards d'euros de crédits syndiqués et bilatéraux avait été annoncée, Banque PSA Finance (BPF) aurait finalement obtenu un refinancement totalisant 5,3 milliards d'euros, selon Bloomberg qui se réfère à des sources proches du dossier.

Mené par BNP Paribas, Crédit Agricole, Société Générale et Natixis, le consortium bancaire comprenant une vingtaine d'établissements aurait relevé à 4,1 milliards d'euros la ligne de crédit syndiqué à 5 ans accordée à BPF, contre un montant initial de 3,6 milliards. Cette facilité sera complétée par la mise en place de crédits bilatéraux à 3 ans pour 1,2 milliard d'euros, organisée sous forme de «forward start facility» (ligne de crédit à départ différé). Cette solution permet d'étendre la maturité d'un crédit avant que celui-ci n'arrive à échéance, d'où une plus grande sécurisation du pool bancaire.

L'accord, normalement signé cette semaine, prévoirait également que la marge payée aux prêteurs soit fixée à 370 points de base (pb) au-dessus du taux de référence en cas de dégradation de la note de crédit de BPF en catégorie spéculative ; à titre de comparaison, la captive financière de PSA avait signé fin 2011 une ligne de crédit à 3 ans avec un spread de 160 pb. Comme la note Baa3 attribuée par Moody's à BTF est sous surveillance négative et que S&P a donné une perspective négative à sa note «BBB-», toute dégradation supplémentaire ferait basculer la filiale du constructeur automobile en catégorie spéculative.

C'est pour éviter cette situation que le gouvernement français doit apporter une garantie financière de 7 milliards d'euros à BPF. Si cette garantie a fait l'objet d'une notification officielle à la Commission européenne en début de semaine dernière, le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a estimé qu'elle ne serait pas assimilée à une aide d'Etat et que cela ne modifierait pas le plan de restructuration de PSA.

Selon les analystes d'Aurel BGC, «l'enquête de l'Union européenne n'étant pas une condition suspensive de l'aide de la France, le délai permettra à BPF de gagner du temps face à ce qui était un problème de liquidité et non pas de solvabilité». La réponse de Bruxelles est attendue d'ici à début mars.

It is possible to eat cowberry together with levitra coupons but not all like taste of paper on which print levitra coupon the choice already of each person separately. Who it reads thanks to all.

Nos événements

Le 28 novembre 2013, LIPTON FIT a donné l'opportunité...
Jeudi 9 juin LIPTON FIT a invité un public de...

Sites partenaires

test Découvrez notre veille, partagée sur IOTA Finance...Lire la suite...
fimarkets Découvrez notre veille, partagée sur Fimarkets dont...Lire la suite...

Postuler en ligne

Vous souhaitez postuler ? Pour postuler en ligne,...Lire la suite...