Le relèvement de la note grecque par S&P dope les Bourses

Veille Presse

29/09/2016 La Tribune - Delphine Cuny
27/09/2016 Harvard Business Review - Dov Seidman
26/09/2016 Harvard Business Review - Isaac Getz
16/09/2016 Harvard Business Review - Frédéric Dabi, Jean-François Le Rochais

Connexion

Quizz Actualité

  • Actualités

Le relèvement de la note grecque par S&P dope les Bourses

La place parisienne a atteint son plus haut niveau depuis janvier, le CAC 40 gagnant 0,44% à 3.664,59 points.

Les Bourses européennes ont terminé en hausse mercredi 19 décembre, portées par le relèvement de la note grecque par Standard and Poor's et les espoirs de conclusion positive des discussions budgétaires aux Etats-Unis.

"L'appétit pour les actifs risqués s'est confirmé cette séance principalement grâce aux déclarations de Standard and Poor's sur la Grèce qui ont conduit, sur le marché obligataire, à une nette détente des taux d'emprunts pour l'ensemble des pays d'Europe du sud", a relevé Alexandre Hezez, responsable de la gestion chez Convictions AM.

Mardi, l'agence de notation financière a, pour la première fois depuis 2010, relevé la note de la Grèce de six crans à "B-" quelques jours après la conclusion par le pays de l'opération de rachat d'une partie de sa dette au tiers de son prix.

Par ailleurs, les investisseurs tablent de plus en plus sur un accord entre démocrates et républicains sur le budget américain.

L'Eurostoxx 50 a gagné 0,42%.

La place parisienne a atteint un sommet depuis janvier, le CAC 40 gagnant 0,44% à 3.664,59 points.

Le secteur bancaire était en ordre dispersé: Crédit Agricole a pris 2,30% à 6,18 euros et BNP Paribas 1,60% à 44,56 euros. Société Générale a terminé à l'équilibre à 29,75 euros.

Lafarge a signé la plus forte hausse (+3,02% à 48,08 euros), profitant du relèvement de recommandation de "conserver" à "acheter" de Deutsche Bank.

L'indice FTSE-100 de la Bourse de Londres a pris 0,43% à 5.961,59 points.

Les banques ont figuré parmi les plus fortes progressions, Lloyds Banking Group gagnant 4,37% à 49,2 pence, Standard Chartered 3,57% à 1.568 pence, RBS 3,38% à 315,4 pence et Barclays 2,07% à 266,55 pence.

IAG a pris de son côté 4,32% à 188,5 pence.

BAE Systems a en revanche cédé 1,18% à 341,9 pence, après avoir indiqué que des obstacles demeuraient avant la finalisation d'un important contrat en Arabie saoudite.

Le Dax à son plus haut depuis janvier 2008

A Francfort, l'indice Dax s'est apprécié de 0,19% à 7.668,50 points, son plus haut niveau depuis janvier 2008, soutenu par une nouvelle hausse, plus forte qu'attendu, de l'indice de confiance Ifo en décembre.

Le groupe de matériaux de construction HeidelbergCement a progressé de 4,94% à 46,24 euros après une recommandation à l'achat de la banque Deutsche Bank.

Le titre EON a pris 0,25% à 14,27 euros. Le numéro un allemand de l'énergie a annoncé mercredi qu'il allait céder la majorité des parts de ses activités d'incinération de déchets -"Energy from Waste"- au fonds d'investissements suédois EQT dans le cadre de son programme de cession d'actifs.

En revanche, Merck KGaA a chuté de 2,09% à 99,43 euros et Bayer de 1,46% à 71,43 euros.

Le FTSE Mib de la Bourse de Milan a gagné 1,10% à 16.333 points.

Les banques ont continué de bénéficier de la bonne tenue du "spread", qui s'est replié mercredi sous la barre symbolique des 300 points: Unicredit a grimpé de 3,20% à 3,804 euros et Ubi banca de 4,43% à 3,534 euros.

L'assureur Generali, dont la note a été placée sous surveillance négative par l'agence Moody's, a progressé de 0,45% à 13,53 euros, le marché s'attendant à la prochaine vente par la Banque d'Italie d'une part de 4,5% de son capital au Fonds stratégique italien.

Finmeccanica, dont les dirigeants devaient procéder mercredi à un premier examen des offres pour le rachat de sa filiale Ansaldo Energia, a en revanche reculé de 0,74% à 4,29 euros.

Même tendance à Madrid et Bruxelles

La Bourse de Madrid a pris 1,17% à 8264,2 points, son plus haut niveau depuis mars.

ACS, premier groupe de construction espagnol, a grimpé de 5,34% à 19,22 euros.

Santander s'est adjugé 0,87% à 6,01 euros, BBVA, 1,55% à 6,995 euros et CaixaBank, 0,45% à 2,652 euros.

Le groupe de prêt-à-porte Inditex, propriétaire de Zara, a franchi en séance la barre historique des 110 euros, avant de clore à 108,45 euros, en hausse de 0,18%.

Parmi les rares valeurs en baisse, le sidérurgiste Acerinox a reculé de 3,43% à 8,618 euros, tandis que FCC, qui a annoncé avoir remporté un contrat au Brésil, a perdu 0,43% à 10,495 euros.

L'indice SMI de la Bourse suisse a pris 0,71% à 6.961,02 points.

Au cours de cette séance dominée par le secteur bancaire et les assurances, Zurich Insurance s'est apprécié de 1,88% à 244,30 francs suisses tandis que Julius Baer est monté de 1,66% à 33,75 francs suisses.

En revanche, l'action UBS, qui avait réagi positivement à l'annonce d'une amende de 1,4 milliard de francs suisses, a cédé le terrain initialement gagné, clôturant en baisse de 0,33% à 15,20 francs suisses.

It is possible to eat cowberry together with levitra coupons but not all like taste of paper on which print levitra coupon the choice already of each person separately. Who it reads thanks to all.

Nos événements

Le 28 novembre 2013, LIPTON FIT a donné l'opportunité...
Jeudi 9 juin LIPTON FIT a invité un public de...

Sites partenaires

test Découvrez notre veille, partagée sur IOTA Finance...Lire la suite...
fimarkets Découvrez notre veille, partagée sur Fimarkets dont...Lire la suite...

Postuler en ligne

Vous souhaitez postuler ? Pour postuler en ligne,...Lire la suite...