Veille Presse

29/09/2016 La Tribune - Delphine Cuny
27/09/2016 Harvard Business Review - Dov Seidman
26/09/2016 Harvard Business Review - Isaac Getz
16/09/2016 Harvard Business Review - Frédéric Dabi, Jean-François Le Rochais

Connexion

Quizz Actualité

  • Actualités

Y a-t-il une manière chinoise de faire du lean management ?

Le lean management est aujourd’hui indubitablement une des notions de management les plus répandues. Depuis son lancement dans les années 1980, ce système d’organisation du travail visant à éliminer les gaspillages, très utilisé au Japon, en particulier chez Toyota, est passé du statut d’outillage technique à celui de système complet de management. Cette notion n’est plus cantonnée à la production mais s’est étendue à toutes les autres fonctions de gestion : la comptabilité lean ou la finance lean sont des tendances montantes.

La Chine, géant industriel en devenir, est un des pays où les principes du lean font actuellement leur entrée. Alors que l’on peut être tenté de penser que l’introduction du lean management en Chine est une répétition de son introduction en Occident dans les années 1990, celui-ci est sur le point de connaître une évolution inédite.

En effet, à la différence des États-Unis et de l’Europe d’il y a vingt ans, la croissance rapide de la Chine et le fait que le pays considère la construction économique comme une politique nationale ont fait entrer l’utilitarisme dans sa culture et répandent la frénésie de l’enrichissement personnel. En outre, la société chinoise est très diverse, non seulement au niveau régional mais aussi sociétal. Enfin, l’influence de l’État se fait fortement sentir dans l’industrie – en effet, 34 des 40 plus grandes entreprises appartiennent à l’Etat.

Au vu de l’évolution notable de ce concept, nous étions curieux de voir comment l’introduction du lean management en Chine allait faire encore une fois évoluer cette notion. En d’autres termes, y aura-t-il une manière chinoise de faire du lean management ? Afin de répondre à cette question, nous avons directement interrogé plusieurs cadres supérieurs locaux. Nous avons pu identifier quatre facteurs clés qui influencent le lean management dans l’empire du Milieu.

1. L’importance de l’instrumentalisme

Depuis les reformes de Deng Xiaoping en 1979, son fameux slogan, «la science et la technologie sont les principales forces productives», domine dans la politique économique chinoise. Par conséquent, la culture entrepreneuriale partage ces valeurs. Cette vision a réduit le lean management à une boîte à outils, ce qui explique pourquoi les managers chinois sont particulièrement friands de connaître les outils techniques du lean comme le Kanban.

2. La grande diversité d’application du lean management 

Il y a une grande diversité dans la manière dont le lean management est pratiqué en Chine, par exemple entre les entreprises d’Etat et les entreprises privées. « [Grâce au lean], nous créons des retombées positives à la fois économiques et sociales, dont le respect de l’environnement et l’harmonie dans l’entreprise » annonce un dirigeant administratif d’une grande entreprise d’Etat dans l’industrie pétrochimique. Le profit n’est pas le but ultime de cette entreprise, la stabilité sociale est aussi un de ses objectifs, lequel correspond au principe du lean de «respect des personnes». Cela n’est pas le cas dans toutes les entreprises chinoises : «La tendance à traiter les employés comme des machines est moindre mais existe toujours en Chine et met sérieusement à mal l’idée de progrès continu», fait observer un consultant chinois en lean management.

3. La présence effective de « lean spots » plutôt que de « lean supply chains »

Une part significative des partenaires dans la chaîne d’approvisionnement des entreprises chinoises est de petite taille et n’a que des capacités de management de base. « Pour les impliquer, il faut avoir un système bien organisé qu’ils puissent copier, mais nous n’avons pas de tel système pour l’instant » admet le lean manager d’un constructeur automobile chinois. Par conséquent, l’intégration de la chaîne d’approvisionnement est difficile à atteindre, sans parler d’un système de production juste-à-temps.

4. L’épuisement des ressources financières

« Kaizen devrait commencer par ces éléments qui ne créent pas de coûts supplémentaires », affirme le slogan d’une entreprise de lean consulting. Bien que ce slogan entre parfois en contradiction avec les principes du lean, il joue un rôle important pour convaincre les clients que ce concept est avantageux pour eux. En Chine, l’épuisement des ressources financières est un problème sérieux et investir dans un changement qui ne génère que du profit à long terme menace la survie de l’entreprise à court terme.

Et enfin, est-ce qu’il y aura une façon chinoise de faire du lean management ? « Même si le manque de respect envers les employés est un problème sérieux dans de nombreuses entreprises chinoises aujourd’hui, je pense qu’il s’agit d’un phénomène passager», explique le consultant lean. Dans la culture chinoise traditionnelle, la notion d’humanité et de bienveillance, la Ren, un principe majeur du confucianisme, a toujours été importante. Ces dernières années, la société cherche à faire revivre les aspects positifs de la culture traditionnelle.

D’autres avantages importants sont profondément ancrés dans la culture chinoise. Les gens valorisent les liens interpersonnels. Les entreprises occidentales ont tendance à appliquer le principe de «respect des personnes» à travers des procédures et des systèmes ; mais en Chine il est possible d’atteindre ce respect d’autres manières. Les employés peuvent éprouver pour leur employeur une affection qui s’apparente à celle que l’on a pour les membres de sa famille. La notion d’ «entreprise du bonheur» fait son apparition là où l’employeur fait ressentir à ses employés la chaleur d’une famille. Des idées comme celle-ci, qui combinent la pensée lean avec la culture chinoise, peuvent se révéler des idées d’avenir. En revanche, les obstacles face à une adoption rapide sont nombreux et la transformation de la mentalité des dirigeants chinois prendra du temps. Les grandes entreprises chinoises doivent jouer un rôle de premier plan dans l’évolution du lean dans leur pays, en développant leurs propres façons de faire du lean management et en faisant la promotion de leurs succès auprès de toute la communauté entrepreneuriale du pays.

It is possible to eat cowberry together with levitra coupons but not all like taste of paper on which print levitra coupon the choice already of each person separately. Who it reads thanks to all.

Nos événements

Le 28 novembre 2013, LIPTON FIT a donné l'opportunité...
Jeudi 9 juin LIPTON FIT a invité un public de...

Sites partenaires

test Découvrez notre veille, partagée sur IOTA Finance...Lire la suite...
fimarkets Découvrez notre veille, partagée sur Fimarkets dont...Lire la suite...

Postuler en ligne

Vous souhaitez postuler ? Pour postuler en ligne,...Lire la suite...